Général : Forum
Discussions et questions sur Souillac et sa région.
Souillac sur Dordogne, en Quercy Périgord
PIVAUDRAN licenciements
Envoyé par: Boulanger pierre (Adresse IP enregistrée)
Date: ven. 23 juillet 2004 12:21:49

NON AUX LICENCIEMENTS CHEZ PIVAUDRAN

Non à l'aval des licenciements par le Comité d'Entreprise
En entendant la CFDT sur FRANCE 3, rappelons que le rôle des syndicats est de défendre les emplois et NON de reclasser les licenciés, qui à l’heure actuelle n'existent pas)
Non a l'autorisation de licencier par l'inspection du travail en particulier en plein mois d'août. Quel savant calcul, quand personne peut se défendre
Non aux licenciements car la famille PIVAUDRAN avec son usine de SOUILLAC et les autres dans plusieurs PAYS est largement bénéficiaire. Que les membres de la famille PIVAUDRAN comparent leurs ressources annuelles, avec les salaires et horaires de misère de leurs salariés, qui
ne permettent plus de vivre dans un minimum de dignité. Seul le fait de faire encore des profits est la raison des licenciements.
en 1998 758 personnes travaillaient à SOUILLAC et TAVERNY. En 2004 433 personnes à ce jour ( dont 80 à 90 sont menacés de licenciements) parmi ce personnel des êtres humains, des hommes et des femmes.
La moyenne d'heures effectuée par semaine est de 28 à 32 heures suivant
les postes, ce qui empêche le personnel de vivre dans le minimum vital
( certains vendent leur voiture, d'autres ne peuvent plus honorer leurs
crédits, ou régler leurs loyers ) et les Patrons se pavanent au milieu (quelle indécence) en faisant des promesses non tenues. (demain on rase gratuit, c'est du temps de gagné)
En 2000, ils ont bénéficié de primes de l’état.
En 2002, le conseil municipal de Souillac a voté une aide. Mais aujourd’hui, le silence est étrange ; pas un mot pour défendre L'EMPLOI SUR LE BASSIN DE SOUILLAC. 30ans de règne et pas de diversification de l’emploi, ce qui assure l'équilibre d'une Ville
Quand à notre conseiller général, il est, lui aussi, muet, étrange attitude pour des défenseurs de notre région de Souillac.
NON pas de cabinet d'études soit disant indépendant qui prend partie pour les licenciements afin d'augmenter les profits du patron.

Nous devons tous salariés, commerçants , artisans, sous traitants de
Souillac nous révolter contre la désertification de Souillac. Le pouvoir d'achat baisse, et fait subir une baisse du chiffre d'affaires des commerçants, des artisans.

40 licenciements chez Piot ; 80 ou 90 chez PIVAUDRAN et le départ de la masse de travail vers les usines à l'étranger ou d'autres travailleurs seront sous payés et sans garanties sociales. A moins que PIVAUDRAN attende le début de 2005 pour bénéficier de la nouvelle loi en discussion en transférant son siège social au Mexique. Ainsi les salariés de Souillac échapperait aux lois françaises concernant les droits des travailleurs

NOUS DEVONS EXIGER LE REFUS DES LICENCIEMENTS

Il n'existe aucune justifications. La concurrence est un faux prétexte.
LA VERITE, c’est la SOCIETE LIBERALE (capitaliste) appliquée par le gouvernement de droite de M Chirac-Raffarin-Chastagnol-Pivaudran .
Les licenciés n’ont que peu de possibilité de retrouver du boulot, vu le marché de l'emploi. On en fait des futurs démunis.
Depuis 2002,sur les 95 personnes licenciés par Pivaudran, et malgré les promesses, 45 à ce jour n'ont pas encore retrouvé d'emplois

Les licenciements sont une atteinte à la dignité des travailleurs. Nous ne pouvons pas accepter la décision des PIVAUDRAN, qui ont coûté très cher en aides publiques, aux contribuables.

IL EST GRAND TEMPS QUE TOUT LES HABITANTS DE SOUILLAC
FASSENT ENTENDRE LEURS VOIX.
Tous ensemble AFIN D EXIGER LE RETRAIT DU PLAN DE
LICENCIEMENT.

LE DROIT AU TRAVAIL EST UN DÛ ET LE PROFIT DOIT ETRE PARTAGE
que cela plaise ou non aux PIVAUDRAN et compagnie
Ce n'est pas en 23 jours que l'on peut expertiser une multinationale cachée
comme Pivaudran qui a des parts en tant qu'actionnaire dans des sociétés étrangères. Afin de vérifier les transferts de tâches ou
de capitaux, il faut un minimum de 6 mois à condition que pivaudran
ouvre ses comptes, ce qui n'est pas le cas. car on verrait les bénéfices
réalisés, et le style de main d'oeuvre de l'empire

RIPOSTONS TOUS NOUS NE VOULONS PAS ETRE DES ANIMAUX
D UN ZOO OU LES TOURITES NOUS GETTERONS DES CACAHUETTE,

NOUS VOULONS TRAVAILLER
MESSIEURS PIVAUDRAN ET CHASTAGNOL



Pierre BOULANGER retraité a souillac aux HLM du puy d'alon
Ancien conseiller municipal de ROANNE (administrateur du bureau d'aide social, et administrateur aux HLM de Roanne , Syndicaliste , militant politique
Ancien directeur d'une caisse de retraite
Ancien directeur de mutuelle



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire dans ce forum.