Général : Forum
Discussions et questions sur Souillac et sa région.
Souillac sur Dordogne, en Quercy Périgord
environnement et santé publique
Envoyé par: anahita (association) (Adresse IP enregistrée)
Date: lun. 26 novembre 2001 12:13:13

Notre association a été crée à la suite d'une réunion d'information, qui a eu lieu à Gramat en septembre dernier, sur les conséquences des activités de Centre d'Etude de Gramat (Bèdes).

Vous trouverez ci-dessous le courrier que nous avons fait parvenir au CEG le 08.11.2001, à ce jour sans réponse.

Si vous souhaitez avoir plus d'informations, n'hésitez pas à nous contacter par e-mail (anahita.46@laposte.net) ou par courrier : Association Anahita, 17 rue de la Balme, 46500 Gramat.


Monsieur le Directeur,


Notre association a pris naissance à la suite de la réunion du 28 septembre à Gramat avec la CRII-RAD, et vous trouverez sous ce pli un document de présentation.

Le magazine Dire Lot n°87 de mars-avril 2001 a publié des informations à priori vérifiées, faisant état d’incident(s) majeur(s) survenu(s) dans votre établissement, ce qui soulève les questions suivantes

- Qu’en est il des centaines, voire des milliers de m3 de terre contaminée qui seraient restés à l’air libre ? Quid des conséquences pour l’environnement, notamment l’eau et la santé publique ?
- Pouvez-vous garantir que cette terre a depuis été traitée par un organisme habilité ? Lequel et dans quelles conditions ?
- Pouvez-vous garantir que les eaux souterraines qui circulent sous votre établissement, et qui a priori font actuellement l’objet d’étude pour des pompages en aval, ne sont et ne seront pas contaminée ?
- Pouvez-vous garantir que l’eau que vous utilisez pour décontaminer le ou les espaces de tir après chaque explosion est correctement décontaminée ? Dans quelles conditions ? Que faites-vous de cette eau après traitement ?
- Pouvez-vous affirmer qu’il n’y a jamais eu de fuite d’émanations toxiques engendrées par l’explosion d’obus à l’uranium appauvri ?


- En 1989 un incident de tir de munitions à l’uranium appauvri, sur le site de Dundrennam en Ecosses, a engendré des concentrations locales d’u.a. dépassant nettement les limites fixées par le Ministère de la Défense. Les populations proches du site militaire de Dundrennam connaissent actuellement le plus fort taux de leucémie infantile du Royaume-Unis. En 1993 une enquête parlementaire britannique rendue publique, a démontré que la contamination était importante en dehors de la zone contrôlée, et encore une fois très largement au-dessus des limites acceptables. Pouvez-vous nous garantir qu’il n’en est pas de même au C.E.G. ?

Nous ne représentons que les inquiétudes de nombreux habitants de la région. Notre démarche se veut constructive et nous souhaitons pouvoir engager un dialogue sur des bases réelles et vérifiables, d’autant plus que les rumeurs les plus folles circulent :

- Le taux de cancer dans la région, notamment de la thyroïde, serait nettement supérieur aux moyennes nationales
- De nombreuses personnes affirment avoir vu des nuages inquiétants au dessus ou autour du Centre, qu’en est-il ? Sont-ils inoffensifs ?
- Des gens encore témoignent avoir vu en pleine nuit, des personnes vêtues de combinaison blanche avec des masques, dans les rues de Gramat, en train d’effectuer des contrôles près des bouches égout…
- Plusieurs points d’eau des villages avoisinants le CEG ont à une époque été déclarés non potables. Il y a t-il une corrélation avec vos activités ?
- Il se dit que de nombreux décès prématurés auraient lieu au sein de votre personnel
- On dit qu’au début des essais les tirs étaient pratiqués à l’air libre
- On entend encore que la terre et des déchets contaminés seraient entreposés sur le camp de Viroulou. Que la mise en vente de ce camp aurait été abandonnée car le sol et le sous-sol, notamment les failles, devraient être « décontaminés »
- Encore très récemment plusieurs détonations ont été entendues, y a t-il encore des tirs réels avec des munitions à l’u.a. ?

Et cette liste est loin d’être exhaustive…

Il semblerait qu’aujourd’hui des recherchent soient orientées sur l’électromagnétisme, pouvez-vous garantir qu’elles n’auront d’impact ni sur l’environnement ni sur la santé publique ?

Nous espérons que vous comprendrez nos inquiétudes et y accorderez toute votre attention pour y répondre.

Dans l’attente de vous lire et de vous rencontrer, nous vous prions d’agréer, Monsieur le Directeur l’expression de nos sentiments les plus sincères.



Le Bureau

Re: environnement et santé publique
Envoyé par: Madebos Elodie (Adresse IP enregistrée)
Date: mar. 11 août 2009 16:40:47

Bonjour,

nous habitons Issendolus depuis 4 ans et sommes trés inquiets et interrogés et sur les pratiques du centre de Bèdes. Nous nous battons chaque jour contre le nucléaire
et contre toutes ces armes de destruction massive à base d'UA..
Ma question est : avez vous eu d'autres informations sur le site de Bèdes depuis?
Quels sont les risques pour la santé publique ? Serait-il possible (à titre personnel) de mesurer le taux de radioactivité sur Gramat et alentours ?
En attente de vous lire.
Cordialement
Elodie



Désolé, seuls les utilisateurs enregistrés peuvent écrire dans ce forum.