Souillac sur Dordogne, en Quercy-Périgord

Google
 
Web  Souillac.NET 
   
 

Radios associatives

[toulouse.divers]

Sujet : Radios associatives
Auteur : Joël (at) invalid.org (Joël Raynal)
Groupes : toulouse.politique-urbaine, toulouse.divers
Date : 25 Feb 2008, 13:47:31
Message-ID : <fpudd0$19p$1@news.cict.fr>

Je fais suivre un courrier reçu personnellement en tant qu'ancien membre de Radio Fmr, légèrement HS puisque les enjeux sont nationaux, et qu'il s'agit de politique urbaine au sens le plus large du terme. La conférence dont il est question ne se fait pas à la seule initiative de Radio Fmr.

J.

=========================================================================
Les radios associatives de Toulouse organisent

ce mercredi 27 février à 11h30
à la Maison Midi-Pyrénées - 1 rue Rémusat (à l'angle de la Place du Capitole), Toulouse
une conférence de presse :

Radios Associatives en danger
Nicolas Sarkozy a annoncé le 8 janvier 2008 la suppression de la publicité sur le service public;
télévisions et radios sont concernées.
Aucune concertation n'a été mise en place.
La télévision publique et Radio France s'organisent et commencent leur résistance... comme les radios associatives.
En effet, elles vont aussi payer les conséquences de cette décision.

Le financement principal des radios associatives provient du Fonds de Soutien à l'Expression Radiophonique (FSER).
Celui-ci (25 millions d'euros) est alimenté par une taxe prélevée sur les recettes publicitaires des régies de l'audio-visuel, du secteur privé mais aussi du secteur
public (7 millions pour ce dernier).
La suppression de la publicité sur celui-ci entraînera donc automatiquement une baisse de la subvention du FSER de 28% dès 2009 pour chacune des radios associatives.
Peu y survivront après la quasi suppression des emplois aidés et ce, au moment où elles espéraient une augmentation nécessaire de ce fonds grâce aux rentrées publicitaires de la Tnt.

Aujourd'hui, il a été légitimement garanti au service public qu'il conserverait l'intégralité de ses ressources actuelles.
Tout aussi légitimement, les radios associatives revendiquent qu'il en soit de même pour elles.
Que deviendra le paysage radiophonique français sans radio associative ?
(Extrait d'un courrier rédigé par Aline Bousquet, responsable d'une radio associative)

Venez nombreux !


Date Sujet  Auteur
25.02.08 o Radios associativesJoël Raynal