Souillac sur Dordogne, en Quercy-Périgord

Google
 
Web  Souillac.NET 
   
 

Aménagement urbain

[toulouse.politique-urbaine]

Sujet : Aménagement urbain
Auteur : sav (at) dqsD.fr (fjj)
Groupes : toulouse.politique-urbaine
Date : 14 Aug 2007, 11:24:23
Message-ID : <f9roth$59j$1@news.cict.fr>

En ayant choisi la société JC Decaux je crains que Toulouse ne subisse un
surplus

de panneaux publicitaires, je ne pense pas que cela soit un bon choix de
choisir un

système qui coûte moins cher à la ville mais plus cher aux usagers et qui
détériore la ville.

Je ne comprends pas pourquoi le système de location de bicyclettes doit
nécessairement

être pris en charge par une société privée, il me semble que la mise en
place d'un tel système

pourrait dépendre d'un organisme comme le SMTC avec des missions étendues.

La première est la croissance démographique de l'agglomération , cette
croissance

démographique est souvent cité par les "décideurs", dont le maire de
Toulouse

notamment pour justifier des équipements routiers, grand contournement
routier,

LMSE pour les automobiles etc. Les chiffres publiés ne permettent en aucune

manière d'affirmer qu'il y a eu une baisse de la circulation automobile dans

l'agglomération due à l'ouverture de la ligne B. La société JC Decaux gère

dans de très nombreuses villes, notamment Toulouse, les abribus, les
sanisettes,

des panneaux publicitaires. Ces chiffres sont comparés avec ceux obtenus
lors de la

première semaine de juillet 2006



 Le nombre de voyages quotidiens sur le réseau est donc passé de
305 000 à 355 000 c'est à dire une augmentation de 50 000
voyages. D'après l'article de la Dépêche, le maire de Toulouse,
président du SMTC, Jean-Luc Moudenc, aurait ajouté : « soit autant de
moins pour l'automobile » . Je me permets de mettre en doute cette
assertion même si je connais pas les chiffres concernant les voyages
quotidiens en automobile dans l'agglomération toulousaine.
L'augmentation du trafic des transports en commun entraînerait une
baisse du trafic automobile que si il n'y avait que deux 2 modes de
déplacement, la bicyclette, la marche à pieds, les scooters, etc sont
donc ignorés et surtout si le nombre global de voyages restait
constant or j'ai de bonnes raisons de penser que le nombre de voyages
a augmenté. La première est la croissance démographique de
l'agglomération , cette croissance démographique est souvent cité par
les "décideurs", dont le maire de Toulouse notamment pour justifier
des équipements routiers, grand contournement routier, LMSE pour les
automobiles etc.



Cette croissance urbaine s'accompagne d'un fort
étalement, les zones lointaines assez peu denses de l'agglomération
sont mal desservies par les transports en commun d'où un usage
important de l'automobile. Par ailleurs je pense que l'offre en
transports contribue à l'augmentation de la demande, c'est à dire que
certains voyages effectués sur la ligne B se font parce que la ligne
est disponible et assez rapide mais ne seraient pas effectués sinon,
je n'ai pas de chiffres mais j'ai observé quelques cas autour de moi,
par exemple un aller retour rapide en ville depuis le campus de
Rangueil est devenu envisageable. J'ai l'impression que certains
commerces du centre ville espèrent que l'ouverture de la ligne B
leur amènera une nouvelle clientèle. La ville de Toulouse mène
même une sorte de campagne de publicité sous le nom de "movida Tolosa"
pour attirer une nouvelle clientèle vers le centre ville



 Je ne comprends pas pourquoi le système de location de bicyclettes doit
nécessairement être pris en charge par une société privée, il me semble

que la mise en place d'un tel système pourrait dépendre d'un organisme comme
le

SMTC avec des missions étendues. Par ailleurs je trouve très dommage que la

décision de la mise en place d'un tel système dépende seulement de la
municipalité

toulousaine et qu'il n'y ait pas une approche plus globale au niveau de
l'agglomération.

On peut noter que les média nationaux accordent beaucoup plus d'importance
au

système parisien qu'il n'en avaient accordé ausystème lyonnais.

La discussion sur les dommages collatéraux de la ligne B et la mauvaise
connexion autobus/métro me semble très intéressante mais comme l'a noté
Jean-Louis Charpenteau, l'accès à la station de Ramonville semble
très mauvais, j'ai tenté de rejoindre cette station à pieds


Date Sujet  Auteur
14.08.07 o Aménagement urbainfjj