Souillac sur Dordogne, en Quercy-Périgord

Google
 
Web  Souillac.NET 
   
 

rumeur après humeur, d'un sous O! vélorutionnaire (faire suivre)

[toulouse.politique-urbaine]

Sujet : rumeur après humeur, d'un sous O! vélorutionnaire (faire suivre)
Auteur : Joseph.Saint-Pierre (at) cict.fr (Joseph Saint Pierre)
Groupes : toulouse.politique-urbaine
Date : 05 Oct 2007, 20:10:47
Message-ID : <wuve9lv3dk.fsf@ondine.cict.fr>



Bonsoir.

  Je fais suivre dans le forum un message qui m'a été adressé
avec l'expression  faire suivre dans le sujet et qui a été aussi
envoyé à une liste de distribution:
liste de discussion <velorution@asso.ups-tlse.fr>

 Très cordialement.

  Joseph Saint Pierre


===============


bwax bwax <bwoax@hotmail.com>

Il y a plusieurs catégories dans les "piétons" (terme "politiquement
correct") : les automodébiles deviennent piedcons, les
vélorutionnaires, cyclistes, et autres piétons sont marcheurEUSEs,
les usagers de transpires en commun peuvent être soit piedconNEs soit
marcheurEUREs, les handicapéEs restent handicapéEs. Certains
intégristes motorisés roulent beaucoup (routiers, sportifs et
organisations, politiques, dirigeants, etc.), sans compter les
transports aériens, fluviaux, routiers, pour le fret et enfin les
spatiaux . L'organisation actuelle des transports montre que les
"pouvoirs publics", composés en très grande majorité de gauche
poubelle, d'ordures de droites et de quelques extrêmes déchets
ultimes, les escrocs commerçants et les associations fantoches, pour
chaque lobbys pris séparemment, n'envisage qu'une possible
concertation sans modifier radicalement & durablement les
"équilibres" actuels. Les cyclistes sont principalement les seuls à
manifester régulièrement, avec les motards et certains routiers, mais
pas les mobylettes et scooters ni les automodébiles, ni les usagers
des transpires en commun ni les marcheurEUSEs hni les piedconNEs. Le
dernier vendredi de chaque mois à Toulouse comme dans plus de 300
villes dans le monde depuis 15 ans à 17h30 place du capitole,des
personnes venues de tous horizons se rassemblent pour partir ensuite
vers 18h en masse : cyclistes, rollers, handicapéEs,charettes,
coureurEUSEs et autres appareils vélorutionnaires déambulent
librement dans les rues, avenues, routes et autoroutes (lorsqu'elles
& ils sont très nombreux)...

Que l'association vélo prennent ses usagers pour des crétins depuis
longtemps, au point de les affubler de casques, gilets, ou "écarteur
de danger",de les inciter à respecter un code criminel et des
aménagements absurdes, voire de leur faire porter des costumes
ridicules, sans pour autant agir concrètement pour les cyclistes par
ailleurs, tout cela ne concerne que de loin les vélorutionnaires et
autres cyclistes ou usagers de transports.Dans leurs principes
fondateurs les vélorutionnaires ont une vision globale des transports
et de leur organisation, nous préferons manifester en dehors de ces
"associations" qui prétendent nous imposer un "code de la rue" tout
en pronant la construction de nouveaux ghettos "cyclables". Seule la
masse critique est apolitique, athée et active pour libérer les
espaces dominés par tel ou tel loobbys au détriment des autres modes
de transports.


Date Sujet  Auteur
05.10.07 o rumeur après humeur, d'un sous O! vélorutionnaire (faire suivre)Joseph Saint Pierre