Souillac sur Dordogne, en Quercy-Périgord

Google
 
Web  Souillac.NET 
   
 

Re: prolongement ligne B

[toulouse.politique-urbaine]

Sujet : Re: prolongement ligne B
Auteur : Joseph.Saint-Pierre (at) cict.fr (Joseph Saint Pierre)
Groupes : toulouse.politique-urbaine
Date : 22 Jun 2009, 16:50:36
Message-ID : <wuiqio726b.fsf@ondine.cict.fr>

Hervé LE BERRE   <h.__lespamcestpasbien__le-berre@wanadoo.fr> a écrit:

[...]
 
N'ignorant pas que le métro coûte effectivement très cher (j'imagine
en comparaison du tramway ?), je ne vois pas d'autres arguments pour
aller contre.

 Bonjour.

 Je ne me rappelle pas les coûts exacts mais le kilomètre de métro doit
être environ 3 fois  plus cher que le kilomètre de tramway, lequel est
est nettement plus cher que le kilomètre de bus en site propre.  
 
Par ailleurs, au vu du service qui est rendu par le métro (rapidité
du transport, cadencement et "volume" de voyageur) cela me parait
assez imbattable.

 Cela est vrai, il existe des systèmes qui peuvent être plus efficaces
sur certains points, un train ou un RER, un métro lourd, peuvent
transporter plus de monde que les lignes de métro toulousaines le
problème essentiel est celui de la densité. Les responsables de
transports en commun tant techniques que politiques essaient (ou
devraient essayer) d'adapter les moyens de transport aux besoins,
compte tenu de la faible densité de la banlieue toulousaine il ne
semble pas pertinent de prolonger des lignes de métro, de même il
ne semble pas pertinent de créer un système type RER.

Il suffit de voir lorsqu'il y a un arrêt du métro, que ce soit pour
un problème technique ou une grève, que les bouchons deviennent
énormes, et que les transports aériens (bus réguliers + ligne de
substitution numéro 7) ne suffit pas à absorber le trafic des
voyageurs.

 La ligne 7 n'existe plus, ce sont des lignes régulières qui sont
prolongées et plus fréquentes, mais je suis d'accord pour reconnaitre
que le trafic des lignes de métro est très important, ll me semble
même que le trafic de la ligne B a augmenté plus vite que celui de la
ligne A à ses débuts.

Un tramway, même en site propre souffrira toujours de sa lenteur qui
l'empêchera d'être aussi efficace qu'un métro.

 Effectivement la vitesse du métro est pratiquement le double
de celle du tramway et la fréquence de passage bien meilleure.

Pour en revenir à la ligne B, ayant eu à l'utiliser pour aller
travailler, il est évident que son terminus situé à Ramonville est
totalement absurde.

 Je ne suis pas du tout d'accord avec le qualificatif de "totalement
absurde", cette station a été conçue me semble-t-il dans une logique
similaire avec celles des stations des Argoulets et Balma-Gramont pour
une complémentarité avec les autres moyens de transports et notamment
la voiture d'où les vastes parkings et même des parkings
supplémentaires en silos. Le prolongement a un coût est le
syndicat des transports en commun semble très lourdement endetté,
la ligne B a coûté très cher et elle n'est pas remboursée.
 
Ayant eu à aller sur la zone du "Parc technologique du canal" je
dois dire que prendre les transports en commun relève de l'épopée ...

J'habite à quelques minutes à peine du métro St cyprien. Il me faut
donc prendre la ligne A jusqu'à Jean Jaurès, puis prendre la ligne B
jusqu'au terminus de Ramonville et ensuite prendre une navette pour
aller au Parc Technologique du Canal.

Bilan : au bas mot 50 minutes dont une grande partie à cause du
dernier changement.

J'imagine que pour Labège c'est pareil, voir pire.

 Ce que vous écrivez est conforme à ce que j'ai très souvent entendu
mais ce qui me semble très gênant dans l'histoire de ce prolongment
de ligne B est l'existence de plaintes tout aussi fortes dans
de nombreuses autres directions autour de Toulouse, notamment vers
Plaisance du Touch, Cugnaux, Aucamville, Castelginest, Saint Alban,
Launaguet, les zones Ouest et Nord de Toulouse sont plus fortement
peuplées, ont autant d'emplois sinon plus que le Sud Est et sont parfois
nettement moins bien desservies que Ramonville ou Labège.
Le Sicoval correspond à une zone sociologiquement avantagée avec
beaucoup d'emplois de cadres et une grande capacité de communication.
L'énorme campagne publicitaire en faveur du prolongement dénote
un avantage financier et "culturel". 
 
Résultat je prends ma voiture et en 25 30 minutes j'y suis ...  La
zone de Labège se développe de plus en plus. La laisser à l'abandon
d'un mode de transport collectif performant me semble être une
ineptie.

 Je pense qu'il serait possible de dire la même chose avec un
prologement de la ligne B au nord vers Launaguet ou l'Union
ou au Sud-Ouest de la ligne A vers Cugnaux. La campagne pour
le prolongement vers Labège présnte celui-ci comme primordial,
essentiel sans évoquer d'autres prolongements envisageables
ou la création de lignes de tramways, ou l'utilisation
de ligne de chemin de fer, Labège a une gare SNCF et il
ne serait pas complètement absurde d'envisager une solution
type ligne C vers Colomiers.


Ca me fait penser au terminus provisoire de la ligne A qui était
situé à Jolimont ! Quel manque cruel de vision !!!

 Il me semble difficile d'accuser les responsables des transports en
commun d'un manque de vision sans voir la part de responsabilité de
l'urbanisme et donc des communes, en l'occurrence je pense que les
responsables du développement de la technopole de Labège ont une part
de responsabilité lourde et ancienne. La zone a été conçue autour de
la voiture à partir une grande surface (Carrefour) en négligeant
presque totalement les accès par les autres moyens de transports.
Dans les années 1980 sur les plans de Labège n'était pas mentionnée et
il y avait par contre une ligne d'hélicoptère pour aller à Blagnac.


La plupart de gens que je croise au travail me dise la même chose.
Changer une fois de transport ok mais s'il faut prendre : métro + bus
+ tram ... là ce n'est plus possible.
 
Donc pour ma part, d'un point de vue très pratique, je suis fortement
pour le prolongement ce la ligne B vers Labège.

Ceci dit, je suis preneur de tout argument économique ou autre pour me
faire changer d'avis ou pour le moins pour nuancer mon jugement !

 Le plus gênant dans la demande de prolongement de la ligne B vers la
Labège est d'apparaître comme locale, et de ne pas tenir en compte
d'un plan global de déplacement dans l'agglomération toulousaine et de
ne pas tenir compte des budgets disponibles pour la mise ne place d'un
tel plan de déplacement. Il me semble que la communauté urbaine de
Toulouse prépare un plan de déplacements je vous renvoie à l'article
de la Dépêche du 19 juin où est présenté ce plan :

http://www.ladepeche.fr/article/2009/06/19/626578-La-carte-des-nouveaux-projets-de-transports-de-l-agglomeration.html

 Je n'ai pas eu le temps de l'éplucher ni de le discuter mais il me
semble nettement moins égoïste et parcellaire que le seul prolongement
de la ligne B demandé par le Sicoval. J'ai cru comprendre en lisant
l'article mentionné que Pierre Cohen, le maire de Toulouse et
président de la communauté urbaine du Grand Toulouse, n'avait pas
apprécié la campagne de publicité du Sicoval en faveur de ce
prolongement, il se trouve que celui-ci a été maire de la commune la
plus peuplée du Sicoval, Ramonville saint-Agne, et qu'il habite
toujours, paraît-il, cette commune.

 Je ne cherche pas à convaincre les signataires de la pétition
en faveur du prolongement tel qu'il est proposé mais je tiens une
fois de plus à signaler qu'il est anormal de ne pas proposer une
la position alternative en défaveur de ce prolongement et surtout de ne
pas proposer un espace de discussion où il serait possible de
développer des arguments mieux que je ne saurais le faire. Je n'utilise
pratiquement jamais d'autres moyens que la marche à pieds pour me
déplacer dans Toulouse, je prends plus d'une heure pour aller
de mon domicile à mon lieu de travail et les critères de rapidité,
fréquence, efficacité ne me concerne pas directement ;-) Plutôt que
demander des changements dans les transports je préfère demander
une réorganisation de l'espace urbain et un zonage moins strict
des activités afin de diminuer les besoins en transports.

 Très cordialement

--
Joseph Saint Pierre
http://cict.fr/~stpierre


Date Sujet  Auteur
01.01.70 o