Logo Souillac.NET
 

9ème Transsouillagaise

   



Localisation et accès
Monuments et curiosités
Hébergement et restauration
Office du tourisme
Alentours

Adresses utiles
La bande FM

Activités aquatiques
Randonnées et promenades
Spéléologie

Histoire
Gastronomie régionale
Musées
Cinéma "Le Paris"
Enseignement

Associations diverses
Associations loisirs
Associations sportives

Forum de discussion
Petites annonces
Webmaster
Liens


 

Trans-Souillagaise 9° édition : le 26 mars 2000.

A VTT ou à pied :
-  Raid d’endurance de 60 km.
-  Randonnée de 40 km
-  Randonnée de 20 km

An 2000 oblige, pour la 9ème édition de leur randonnée sportive les responsables du Souillac Cyclosport ont voulu vous emmener sur un parcours inédit. Encore plus superbe peut-être que les précédents puisqu’e vous irez jusqu’au coeur du 2ème site de France : la cité de Rocamadour, que vous aborderez du fond des gorges de l’Alzou pour en découvrir "les maisons sur le ruisseau, les églises sur les maisons", et là-haut, tout là-haut, "le château sur le rocher"... Si vous avez les 60 kilomètres dans les jambes.

Auparavant, allez jeter un premier coup d’oeil sur le château de la Treyne depuis le Pech de Pinsac ; une demeure au pied de laquelle, à la belle saison, des milliers d’estivants passent en canoë. Vous le verrez ensuite de plus près et contournerez son magnifique parc pour gagner par un sente surplombant la Dordogne, celui du Bastit. Il vous faudra alors grimper jusqu’au charmant village de Calès, avant de plonger sur cette splendeur au caractère encore sauvage qu’est la Vallée de l’Ouysse. A partir du vieux moulin du Caoulet vous irez par le GR 6 jusqu’au pied de la cité amadourienne. Arrivé au fond du canyon de l’Alzou, vous apercevrez peut-être une montgolfière ou un rapace du Rocher des Aigles ?

A Rocamadour, vous n’aurez pas le temps de découvrir les sanctuaires, et en ce mois de mars vous ne verrez pas la foule des grans jours (1,5 million de visiteur dans l’année) ; celles des touristes, mais aussi celle des pélerins qui s’en viennent en ce haut lieu de la chrétienté depuis le Moyen-Age. Il vous faudra (durement) monter à l’Hospitalet avant de retrouver les causses, les murets de pierres sèches, amoureusement refaits parfois, et les moutons à lunettes. Des montées et des descentes vous attendront vers La Gardelle et La Vitalie, ainsi que des fontaines magnifiquement restaurées avant que le Val de l’Ouysse ne vous offre un peu de repos jusqu’à Lacave. Jusqu’au pied du château de Belcastel, à deux pas des fameuses grottes que l’on gagne en petit train.

Côtes obligent, le train sera également petit pour vous car vous devrez rejoindre votre lieu de départ en revoyant le château de la Treyne, en traversant la rivière Espérance chère à l’écrivain Christian Signol ; en remontant vers le Pech de Pinsac. Parvenu au sommet, le chemin sera plus facile et, à quelques secondes de l’arrivée, vous serez récompensé par une ultime vue sur la Dordogne et sur les coupoles de l’abbatiale souillagaise.

 


Rechercher
Google


Web
Souillac.NET