Logo Souillac.NET
 

Sarlat

   



Localisation et accès
Monuments et curiosités
Hébergement et restauration
Office du tourisme
Alentours

Adresses utiles
La bande FM

Activités aquatiques
Randonnées et promenades
Spéléologie

Histoire
Gastronomie régionale
Musées
Cinéma "Le Paris"
Enseignement

Associations diverses
Associations loisirs
Associations sportives

Forum de discussion
Petites annonces
Webmaster
Liens


 

Sarlat est une cité médiévale qui s’est développée autour d’une grande abbaye bénédictine d’origine carolingienne, érigée en évêché au XIVe siècle.

Elle joua un rôle prééminent lors de la guerre de Cent Ans. Réserve d’hommes d’armes, de munitions et de vivres, la ville fortifiée fut également défendue par les châteaux situés aux alentours et put porter secours à d’autres villes assiégées par les Anglais : Belvès, Domme, Montignac.

Après les guerres, du XIVe au XVIIe siècle, la ville retrouva son âge d’or grâce à la noblesse de robe, ces hauts magistrats qui exerçaient la justice royale au Présidial. Ils embellirent Sarlat de leurs nouvelles demeures munies d’une tour, symbole de noblesse.

La qualité architecturale de ses monuments et de ses immeubles atteste de son dynamisme et de sa capacité à se maintenir dans les grands courants économiques.

La disparition du diocèse à la Révolution lui retira sa prééminence. Devenue sous-préfecture, elle s’endormit, pendant près de 150 ans, pour se revivifier seulement depuis 40 ans. Sarlat a été miraculeusement sauvée grâce à la loi promulguée le 4 août 1962 dite Loi Malraux. Cette loi sur la restauration des secteurs sauvegardés fut appliquée pour la première fois en France à Sarlat. Le centre de la petite cité médiévale avec ses 65 monuments et immeubles protégés servit d’opération pilote pour la mise au point des financements et des critères de restauration.

Classée ville d’art et d’histoire, Sarlat est réputée pour avoir la plus forte densité de monuments historiques classés ou inscrits au monde. Parmi eux :
-  L’église Sainte-Marie reconvertie en marché couvert et espace culturel par l’architecte Jean Nouvel
-  La cathédrale Saint Sacerdos (XIIe siècle au XIVe siècle)
-  La chapelle des Récollets, dite des pénitents blancs (XVIIe siècle)
-  Le jardin des Enfeus (XIVe siècle au XVIe siècle)
-  La lanterne des morts (XIIe siècle), de près de 10m de haut, assez rare en France de cette taille et en cet état
-  La tour du Bourreau, et les restes partiels des anciens remparts
-  L’ancien évêché, qui abrite aujourd’hui l’Office de tourisme et des salles d’expositions

Pour plus d’infos :
-  Voir les sites internet de Sarlat

 


Rechercher
Google


Web
Souillac.NET